• 0751668845
  • contact@vythisi.com

Comment rompre l’isolement de la personne âgée ?

Comment rompre l'isolement de la personne âgée ?

Les personnes âgées, qu’elles vivent encore à domicile ou en institution, sont les premières touchées par l’isolement social. Il faut bien comprendre que si pour certaines personnes, la solitude est voulue, chez les seniors, en revanche, la rupture du lien social est davantage subie.

Briser la solitude des personnes âgées n’est pas une mince affaire.
En effet, le veuvage, l’éloignement des proches, la maladie, etc. : tous ces facteurs favorisent l’isolement. Un constat qui fait qu’aujourd’hui plus d’un senior sur quatre, âgé de plus de 70 ans, se retrouve en état d’isolement. Aujourd’hui, c’est plus de 4 millions de personnes qui sont en risque d’isolement social.

Dans cet article, nous allons voir ensemble les solutions qui peuvent être mise en oeuvre pour lutter contre l’isolement social des aînés.

Comment se manifeste l’isolement ?

Une personne âgée ne se retrouve pas seule du jour au lendemain. La solitude, subie, s’installe généralement sur le temps. Généralement, c’est un phénomène insidieux, qui s’installe de façon progressive. Chez les personnes âgés, la perte du conjoint constitue bien souvent le début de la solitude. Mais ce n’est là qu’un des facteurs. En effet, le véritable isolement social se produit lorsque toute forme de communication (amis, famille, voisins) est rompu.

Comment rompre l'isolement de la personne âgée ?

La maladie, la perte d’autonomie et la distance géographie avec les proches sont aussi des indicateurs à prendre en compte. Ils entraînent un phénomène de repli et sont à l’origine de dépressions qui ne font qu’accentuer la pente glissante de l’isolement. Une fois le mal installé, il ne fait malheureusement qu’empirer. En effet, pour des personnes déjà diminuées physiquement ou psychiquement, on observe même une accélération du phénomène de dépendance. Alors qu’en instituts les personnes sont de plus en plus âgées et dépendantes, le constat est d’ailleurs le même.

Face à ce problème de société, la question suivante n’a jamais semblé aussi prégnante : comment rompre l’isolement des seniors ?

Ouvrir ou réouvrir le dialogue

Pour les personnes vivant encore à domicile, les solutions passent essentiellement par l’intervention d’associations. Bien conscients du problèmes, les Centres Communaux d’Action Sociale travaillent main dans la main avec certaines d’entre elles.

L’objectif de chacune d’entres elles est de faire intervenir des bénévoles aux domiciles de seniors en situation d’isolement social. Bien souvent, un simple échange autour de choses simples, comme le temps qu’il fait, constitue la meilleure des accroches possibles pour briser la solitude des personnes âgées.

Comment rompre l'isolement de la personne âgée ?

C’est l’un des fers de lance du dispositif national Monalisa, qui rassemble plus de 500 organisations dans la réalisation de cette action. Recevoir de la visite à domicile peut sembler banal, mais en réalité cela s’avère salutaire pour des seniors repliés sur eux-mêmes. La discussion autour d’un café, l’évocation de souvenirs ou même, tout simplement, le fait de poser la question suivante : « comment ça va aujourd’hui » ? Voilà les gestes du quotidien qui peuvent aider nos aînés.

Insuffler un peu de vie, la difficulté des soignants et des bénévoles

Face à la maladie et à la dépendance, rompre la sensation d’isolement de la personne âgée peut relever du défi. Et cela aussi bien à domicile qu’au sein des EHPAD. En effet, face à une personne en état de dépression, ou dont les facultés cognitives sont en déclin, la parole seule ne suffit pas toujours. Les animateurs, acteurs du quotidien de la vie en maison de retraite le savent bien : l’isolement social des personnes âgées en institution est un phénomène bien réel.

Ses conséquences sont d’ailleurs dramatiques, car un tiers des résidents d’EHPAD, selon une enquête de la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES), sont en situation de « détresse psychologique ».

Comment, dans ces conditions, alors que l’on pourrait imaginer que la vie en groupe favoriserait les échanges, stimuler les personnes ? C’est là tout l’enjeu du projet de vie en EHPAD : accompagner au mieux. Une dynamique qu’il est d’ailleurs important d’intégrer au projet d’animation de l’établissement !

Mettre en place des animations contre l’isolement

Pour rompre l’isolement des personnes âgées, il est possible de recourir à de nombreuses solutions. En EHPAD, notamment, on peut stimuler les personnes en organisant des concerts, des ateliers d’art thérapie, ou encore des sorties. Autant de possibilités qui offrent un espace d’expression et d’écoute partagée.

L’important est de créer un moment à partager, que ce soit en petit groupe, au sein d’un EHPAD, ou directement au domicile de la personne.

La technologie, un outil pour briser la solitude des personnes âgées ?

L’un des avantages de la technologie repose sur un facteur clé : ce que l’on choisit d’en faire. Ainsi, lorsqu’elle est mise à contribution des personnes qui en ont le plus besoin, elle peut devenir un outil formidable au service du bien-vivre. Grâce à la réalité virtuelle, par exemple, Vythisi est en mesure de faire voyager les personnes en situation d’isolement sur des lieux de nature, de randonnées, ou encore de leur faire visiter des châteaux et des endroits exceptionnels.

Le principe est simple, mais il peut permettre, lorsqu’il est bien appréhendé, de lutter contre l’isolement des personnes âgées. Imaginez qu’un bénévole, visitant quelqu’un à domicile, puisse lui faire découvrir les côtes méditerranéennes, ou les châteaux cathares ? Et cela comme si elle était directement sur place. La discussion qui s’en suivrait serait beaucoup enrichissante, et ferait place à plus d’implication émotionnelle. C’est encore plus vrai pour les individus isolés, susceptibles de glisser très rapidement dans un état de dépendance. Ce genre d’échange, axé sur la découverte et la technologie mais rattaché au réel, peut par exemple impulser l’envie de sortir de chez soi.

formation realité virtuelle

En EHPAD, cela peut aussi prendre une forme d’atelier, et s’inscrire dans un dynamique plus large. Rompre l’isolement, stimuler cognitivement les personnes âgées. Autant d’outils à disposition des ergothérapeutes, des psychologues ou des psychomotriciens. Proposer une immersion en réalité virtuelle chez les seniors casse également la barrière générationnelle en les plaçant au centre d’une technologie qu’ils ne connaissent pas. D’un côté, ils découvrent une technologie ancrée dans le présent, de l’autre ils redécouvrent des sensations de nature et d’évasion, propre à l’être humain, quel que soit sont âge !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la réalité virtuelle, nous vous proposons gratuitement un guide d’usage de la réalité virtuelle en EHPAD.

Accédez gratuitement au guide de la réalité virtuelle en EHPAD !

Renseignez simplement votre e-mail et votre nom !

Loading...

Des questions ?

Envie d’en savoir plus ? Un projet en tête ? Prenez rendez-vous avec nous en cliquant ici, ou remplissez le formulaire suivant :