• 0751668845
  • contact@vythisi.com

Comment recruter par téléphone : 4 points essentiels à respecter

Comment recruter par téléphone

La crise sanitaire de 2020 a profondément bouleversé le monde du travail. Le travail des recruteurs a d’ailleurs été chamboulé. Si l’entretien téléphonique était déjà fortement présent en tant que méthode de recrutement pour les chasseurs de tête, il y a fort à parier qu’il continue à se développer dans les années à venir.

Bien souvent, la première phase d’accroche entre le recruteur et le candidat se fait par téléphone. L’entretien au bout du fil est l’amorce initiale, le point de contact entre d’une part l’entreprise, et d’autre part le profil qu’elle cherche à recruter. Dans des secteurs en tension, certains talents sont rares, et les candidats le savent pertinemment. Tout comme en présentiel, le recrutement par téléphone doit prendre en compte plusieurs paramètres. C’est une étape à préparer soigneusement, et à adapter en fonction du candidat.


Pour aller plus loin, consultez notre article : Comment recruter efficacement ?


Une fois l’expérience et les compétences du candidat vérifiées et validées, il faut mettre en place un cadre favorable à son recrutement.

1. Le premier contact doit être le bon

On dit souvent, à raison, que la première impression est toujours la bonne. Si la phase de sourcing initiale permet de sélectionner un candidat et qu’elle laisse la place à un premier entretien, vous devez également songer que le recrutement s’appréhende de façon “globale”. On ne parle pas seulement ici de la phase de recrutement téléphonique. Eh oui, l’image que dégage une entreprise influencera grandement un premier contact. De nos jours, clients comme candidats sont enclins à consulter les avis émis par les internautes à propos d’une société. Soyez-en certains, une entreprise mal notée par ses anciens collaborateurs sera moins attrayante pour un candidat.

Tout le travail en amont

La partie que nous allons aborder ici ne concerne pas uniquement la manière de recruter au téléphone. Il s’agit davantage des éléments de Communication qui transparaissent dans votre “politique RH”. Tout comme pour vos commerciaux, le recruteur est soumis, dans son discours, à l’image véhiculée par la société. De la même manière que vous prêtez attention au suivi client, il est important de garder une ligne directrice dans votre ligne de recrutement. Qu’est-ce que cela signifie, concrètement ?

Prenons un exemple, le plus basique qui soit : une entreprise qui a la réputation de ne pas se soucier de ses salariées aura mauvaise presse auprès de ses prospects et clients. Eh bien c’est exactement la même chose avec le recrutement. Bien que cela soit parfois complexe à mettre en place, répondre de façon personnalisées aux candidatures peut avoir un impact que vous ne soupçonneriez pas sur vos futurs recrutements. Même en cas de réponse négative, une réponse, même si elle n’est pas personnalisée, véhicule quelque chose de foncièrement positif.

A l’heure du 3.0, adopter toutes les facettes de la Communication de base simplifiera le travail de vos collaborateurs. Tout bon DRH devrait être sensibilisé à l’importance de cette simple notion élémentaire, que le nombre massif de candidatures peut parfois faire perdre de vue : derrière chaque CV et chaque lettre de motivation, se cache un être humain. Lorsqu’un client vous fait une demande, il est de bon ton de répondre. Il en va de même pour un candidat. Aussi complexe que puisse s’avérer cette tâche, elle ne peut que donner une image positive d’une entreprise. Un argument qui ne peut qu’inciter un profil rare à vous prendre en considération !

Comment recruter par téléphone

2. Recruter par téléphone : s’assurer du timing

Chasseurs de têtes et recruteurs doivent être conscients que le temps que vous accorde un candidat est précieux. En mettant en place un entretien d’embauche téléphonique, vous devez, au minimum, vous assurer que son temps n’est pas compté. Cela peut sembler évident pour le recruteur, mais la durée d’un entretien peut varier d’une entreprise à une autre. Il est donc impératif de lui expliciter très clairement les conditions de son entretien. Et cela commence par la durée de la discussion. Évitez de le monopoliser plus d’une heure, car il peut très bien avoir d’autres rendez-vous.

Prenons un cas d’école, auquel nous avons malheureusement été déjà confronté. Lors d’un entretien Skype, l’un de nos clients avait oublié d’informer son candidat qu’un test rédactionnel lui serait demandé en fin d’entretien. Un test nécessitant près de trente minutes pour être réalisé dans de bonnes conditions ! Comment cela s’est-t-il terminé ? Le candidat a réalisé le test avec brio, prenant sur son temps pour le terminer. Cependant, il n’a jamais répondu lorsque l’entreprise l’a recontacté.

Vous appelez un profil rare et lui proposez un entretien. Il accepte. Le jour de l’entretien, vous lui faites la mauvaise surprise de lui annoncer que le temps qu’il doit vous accorder est plus long que prévu. Le signal envoyé est tout sauf positif !

On l’oublie bien souvent, car après tout cela est bien humain : l’autre, ce n’est pas nous. Le profil que vous cherchez à recruter n’est pas dans votre quotidien. Si ses compétences sont très recherchées, il ne s’intéressera d’ailleurs peut-être pas à votre entreprise. Il est donc important de se mettre à sa portée, et de lui montrer tout le professionnalisme et le sérieux de la société. Il faut pour cela être transparent dans le process de recrutement.

Comment recruter par téléphone

Retenir le profil, sans mettre la pression

L’art du recrutement, c’est aussi l’art de la séduction. Ne vous attendez pas à ce qu’un candidat monte boire un dernier verre dès le premier soir. Durant votre phase de sourcing, mener un entretien téléphonique doit être pour vous le moyen de vous faire un carnet d’adresse. Parfois, un profil ne sera pas nécessairement disponible pour une prise de poste immédiate. Qu’à cela ne tienne, gardez son numéro et surtout, commencer à tisser du lien.

Comme pour le démarchage commercial, il est important de se souvenir des échanges précédents. Si, par exemple, vous rappelez un candidat avec qui vous vous êtes déjà entretenu car un poste vient de se libérer, faites en sorte de lui montrer toute l’importance qu’il a pour vous. En prenant régulièrement des notes, vous pourrez lui rappeler qu’il vous avait parlé de ses passions, ou de ses projets. Un objectif à garder en tête donc : casser la distance lorsque l’on recrute par téléphone !


Pour aller plus loin, consultez notre article : Comment mener un entretien de recrutement ?


3. Recrutement téléphonique : mettre le candidat en selle

Comment recruter par téléphone

Les profils rares ont une tendance naturelle à ne pas rester “fixés” à une entreprise. Il est de plus en plus fréquent qu’ils quittent leur poste au bout d’un an. Un phénomène déjà évoqué en 2018 dans Les Echos. Pour autant, le turn over est-il inéluctable ? Là encore, il se pourrait que la solution se trouve dans une politique de recrutement plus “humaine”.

Recruter par téléphone, qui avez-vous au bout du fil ?

Recruter par téléphone est une tâche exigeante, pour ne pas dire ardue. Néanmoins, si vous avez mené vos phases de sourcing avec intelligence, en suivant les conseils déjà fournis plus en amont dans cet article, vous devriez être un peu plus armé. L’objectif premier est, et devra toujours être de mieux cerner la personne que vous avez au bout du fil.

Pourquoi ? Pas pour vous en faire un ami, mais bel et bien pour connaitre ses aspirations. Soyez subtil, et tâchez de bien comprendre ce qui motive un candidat. Ce n’est que de cette façon que vous serez en mesure de lui proposer un poste adapté à ses attentes et de le recruter. Attirer les talents est un art, les garder en est un autre ! Une collaboration séduisante pour un profil rare passe par la personnalisation et la prise en compte de ses besoins.

Sur quoi veut-il travailler ?

C’est en travaillant le profil candidat que l’on est à même de le recruter. Il est en effet capital d’anticiper les aspirations de ce futur salarié. Une étude fine et précise du marché de l’emploi dans lequel évolue le candidat. Cela vous permettra de mieux “vendre” votre entreprise, et de vous distinguer face à la concurrence.

Pourquoi notre entreprise est-ce plus attractive que les autres ? Qu’est-ce qu’elle peut vous apporter ? Pourquoi y rester ?

A toutes ces questions, vous devez déjà avoir la réponse, et l’expliciter clairement à la personne que vous souhaiter recruter par téléphone. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une stratégie d’anticipation visant à “rassurer” et “projeter” votre candidat au sein de la société.

De vraies possibilités d’évolution ?

Pour un talent n’est pire que de stagner professionnellement. Soyez clair dès le début, et mettez en avant les possibilités d’évolution au sein de l’entreprise. Sans un minimum de challenge, une profil très recherché risque probablement de s’ennuyer assez vite. Votre mission, en tant que recruteur, est de lui montrer toutes les perspectives que peut lui offrir la société : salaires, projets innovants, évolution de carrière, etc. Sans cela, il est bien plus complexe de recruter un talent !

4. La marque employeur au service du recrutement

L’image de l’entreprise est ce qui fait l’une de ses grandes forces. Lorsqu’elle est mise au service de l’expérience candidat, la marque employeur devient une force. Que le profil rejoigne ou pas l’entreprise, les bénéfices retirés sont bien réels. Cela s’inscrit bien sûr dans une politique de recrutement globale, et passe par l’ultra-personnalisation, éléments abordés plus haut dans cet article.

En inscrivant la marque employeur au moment de recruter par téléphone, on obtient ainsi un double résultat. D’un côté, le recruteur s’appui sur son expérience , de l’autre, il utilise la marque employeur pour véhiculer une image positive de l’entreprise auprès du candidat. Il est, par exemple, indispensable de présenter la société et ses valeurs dès le début de l’entretien.

Et cela en toute transparence. Pourquoi ? Afin d’être très rapidement identifié/reconnu par le profil que l’on cherche à recruter.

Recruter par téléphone, le pouvoir de l’image de l’entreprise

Soyons bien d’accord : le candidat que vous avez au téléphone ne vous connait pas personnellement. Au mieux, il adoptera une position neutre à votre encontre. Tout l’enjeu d’un bon recruteur/commercial est d’instaurer rapidement un lien de confiance et de sympathie. La prise en compte des besoins et des aspirations du candidat n’est qu’un élément parmi d’autres. C’est là qu’entre en scène la marque employeur.

Si la marque employeur de l’entreprise véhicule une image positive, il y a fort à parier qu’elle jouera en la faveur du recruteur. En effet, le candidat pourra potentiellement reconnaître la société, et se projeter plus facilement. Il faut donc s’approprier les codes et le discours de la marque, et ne pas hésiter à les mettre au service de son recrutement.

Ces quelques conseils vous faciliteront la tâche, au moment de recruter par téléphone !